Plan du site | | Contact

ARCEP

 
« décembre 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 
Galette de l’ARCEP
Jeudi 11 janvier 2018 20:00-22:00
Visite de l’usine du Bazacle, Toulouse
Dimanche 21 janvier 2018 14:00-17:00
Fête des Lanternes à Gaillac
Mardi 23 janvier 2018 17:00-22:00
Visite du musée Georges Labit à Toulouse
Dimanche 11 février 2018 14:00-17:30
Sortie autour d’Ambialet (Tarn)
Dimanche 25 mars 2018 08:30-17:30
Brèves

Transhumance en Aubrac


Ah la vache ! Elle a fière allure. Et elle n’est pas la seule. Elles sont des dizaines à avoir ainsi revêtu en ce dimanche leurs plus beaux atours. Leurs jolies têtes décorées de houx, fleurs, cloches et sonnailles, les troupeaux ont pris le chemin de l’estive pour envahir pendant quelques mois les grands espaces du plateau de l’Aubrac, où l’herbage est de bien meilleure qualité. Les accompagner dans leur transhumance sur quelques kilomètres fut un véritable plaisir.

Jusqu’à la nuit la fête battit son plein au cœur du village envahi pour la circonstance par une foule de badauds. Après une échappée l’après-midi pour visiter les villages environnants nous nous sommes tous retrouvés le soir autour d’une bonne table, ambiance campagnarde. Et danser la bourrée ! Nous avons osé.

La veille, nous avions parcouru pendant quelques heures des sentiers bucoliques bordant les champs tapissés d’une myriade de petites fleurs de toutes les couleurs (blancs et capiteux narcisses, délicates pensées sauvages, rares orchis, délicates anémones pulsatilles et tulipes sauvages…).

Pour notre dernier jour, Cécile et Bernard Doyen, organisateurs de ce week-end champêtre nous avaient préparé oh surprise, un parcours digne des héros d’Indiana Jones !! Il ne nous fallut que quelques heures pour réussir l’exploit de parcourir plusieurs kilomètres sur des petits chemins absolument délicieux et de franchir des obstacles inattendus. Et c’est ainsi qu’en file indienne nous sommes sortis heureux vainqueurs de la boue, des flaques d’eau et des orties, contournées avec succès en franchissant murs de pierres et clôtures électriques tout ceci dans cette bonne humeur qui chez les Arcépiens résiste à toute épreuve. 

Pendant ce court séjour, nous nous sommes rassasiés sans vergogne de tous ces excellents produits régionaux dont la réputation n’est plus à faire, la viande de l’Aubrac, le fromage de Salers et l’incontournable aligot, en étant les fleurons.

Merci aussi au soleil qui nous est resté fidèle pendant ces trois journées et surtout encore merci à Cécile et Bernard.

Annick Hamelain (mai 2012)


calle