Plan du site | | Contact

ARCEP

 
« décembre 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 
Galette de l’ARCEP
Jeudi 11 janvier 2018 20:00-22:00
Visite de l’usine du Bazacle, Toulouse
Dimanche 21 janvier 2018 14:00-17:00
Fête des Lanternes à Gaillac
Mardi 23 janvier 2018 17:00-22:00
Visite du musée Georges Labit à Toulouse
Dimanche 11 février 2018 14:00-17:30
Sortie autour d’Ambialet (Tarn)
Dimanche 25 mars 2018 08:30-17:30
Brèves

Recyclage industriel : visite société Trifyl oct. 2010


Le jeudi 14 octobre 2010, 14 personnes de l’ARCEP (dont les membres de la Commission Environnement) ont pu visiter le centre de TRIFYL à Blaye les Mines, ainsi que le bioréacteur situé près de Graulhet.

Trifyl, c’est quoi ? Un syndicat mixte départemental pour la valorisation des déchets ménagers et assimilés, soit 303 communes et groupements de communes du Tarn ainsi que le SIPOM de Revel et la communauté de communes du Saint Ponais (Hérault.

Trifyl, a été créé après une réflexion des élus du Tarn afin de préparer un schéma départemental en vue de la gestion globale des déchets du territoire menés,

Notre groupe a commencé sa visite par le site de Blaye les Mines : la déchèterie, où nous furent expliqués les différents postes, la plateforme de compostage (valorisation de 7000 tonnes/an de déchets végétaux), et le centre de tri. Nous avons été impressionnés par l’automatisation du circuit des déchets : emballages ménagers principalement (6000 tonnes/an) et admiré la dextérité du personnel chargé de ce travail contraignant et si peu valorisé, et pourtant… grâce à eux, ces 2000 tonnes/an d’emballages ménagers sont triés : plastiques, cartons, papiers, canettes métalliques… puis emballés pour être envoyés dans des centres de recyclage (paillettes issues des bouteilles plastique pour devenir des vestes polaires, par exemple), contribuant ainsi à la protection de l’environnement.

Après un sympathique déjeuner dans une auberge de Monestiés, nous sommes partis visiter le CET (Centre d’Enfouissement Technique) situé sur la commune de Labessière-Candeil, près de Graulhet. Ce site est destiné à traiter les déchets résiduels (non recyclables) de la zone de Trifyl, et ceci grâce à la technique d’un BIOREACTEUR. Non, ce n’est pas une énorme machine prête à décoller… comme on aurait pu le penser… mais un équipement innovant.

Comment cela fonctionne-t-il ? Le principe du bioréacteur consiste en une dégradation accélérée des déchets après leur enfouissement dans des cellules étanches, produisant du biogaz qui sera valorisé.

Les effluents liquides (lixiviats) et gazeux (biogaz) sont récupérés : les eaux de percolation vont être réinjectées pour accélérer la dégradation des déchets, et le biogaz (50 % de méthane) va être valorisé sous forme d’électricité, de chaleur ou de biocarburant.

Le CET de Trifyl s’étend sur 63 hectares, ce qui n’a pas manqué de motiver des questions, telles que : pourquoi ce centre d’enfouissement plutôt qu’un incinérateur ? Nos guides nous en ont bien expliqué les avantages : les déchets se dégradent deux fois plus vite, les effluents sont valorisés, le bioréacteur supprime les désagréments olfactifs, et enfin le coût de la valorisation énergétique est raisonnable par rapport à un incinérateur (pour ce dernier, il faut prendre en compte le fait qu’il a besoin d’être alimenté en permanence par de grosses quantités de déchets, obligeant souvent à compléter l’alimentation par des déchets recyclables).

Enfin nos guides ont bien mis en valeur le souci de Trifyl de participer à la protection de l’environnement en mettant l’accent sur l’utilisation et la production d’énergies renouvelables : par exemple les plateformes principales sont chauffées grâce au bois recyclé sur place, l’eau chaude est produite par des panneaux solaires, etc…

Cette visite, très documentée et très intéressante, nous a permis de bien comprendre ce processus de tri et de revalorisation de nos déchets ménagers, nous persuadant qu’à notre petite échelle nous pouvions déjà agir pour notre planète : essayons de privilégier les produits qui économisent les emballages, apprenons à bien nous-mêmes ces derniers, et faisons-le savoir autour de nous. 

Y.Albault, secrétaire ARCEP

 


calle

Documents joints


Visite société Trifyl

Visite de la société Trifyl par la Commission Environnement ARCEP, le 14.10.2010

PowerPoint - 1.9 Mo
calle